Temps de lecture estimé à 3 minutes

#2 Ann Lowe, la dame aux roses

[INSERT_ELEMENTOR id="4090"]

Ann Lowe est une américaine qui a marqué le domaine de la mode grâce à son travail des roses. C’ est la première femme noire reconnue en tant que fashion designer. Et pour cause, sa réalisation la plus célèbre reste la robe de mariée de la future première dame des Etats-Unis, Jackie Kennedy en 1953.

Ann Lowe a plutôt eu une vie difficile mais elle a su se relever en prenant la passion pour la couture , hérité de sa mère et sa grand-mère, comme une force. En effet, elles habillaient les familles les plus en vue de la ville de Montgomery à l’époque. Fraîchement diplômée, elle ouvre sa première boutique à Tempa en Floride. Le succès est au rendez-vous, elle est plébiscitée par la haute société.

En 1946, elle confectionne la robe que porte Olivia de Hallivand lorsque cette dernière reçoit l’oscar de la meilleure actrice pour le film « To Each His Own ». Mais sa réalisation la plus distinguée reste la robe de mariée de Jacqueline Bouvier au sénateur John F. Kennedy futur président des Etats-Unis.

Malgré l’engouement médiatique suscité par ce travail, son nom sera tû pendant des années, ne bénéficiant d’aucune reconnaissance, car il fallait dissimuler ses origines.

Malheureusement, en 1962, elle se voit obligée de fermer sa boutique alors située à New York, suite à une mauvaise gestion de ses finances. La même année, elle contracte un glaucome à l’œil droit et une cataracte à l’œil gauche. Remise de ses soucis de santé, elle ouvre de nouveau une boutique, «Ann Lowe Originals», sur Madison Avenue avant de se retirer définitivement en 1972. Elle s’éteint à New York le 25 février 1981.

Malheureusement, en 1962, elle se voit obligée de fermer sa boutique alors située à New York, suite à une mauvaise gestion de ses finances. La même année, elle contracte un glaucome à l’œil droit et une cataracte à l’œil gauche. Remise de ses soucis de santé, elle ouvre de nouveau une boutique, «Ann Lowe Originals», sur Madison Avenue avant de se retirer définitivement en 1972. Elle s’éteint à New York le 25 février 1981.

On retiendra d’elle un travail magnifique sur les roses qui feront même la une de Vogue.

Ann Lowe restera une figure marquante de l’histoire de la mode.

[INSERT_ELEMENTOR id="1358"]