Temps de lecture estimé à 3 minutes

Direction indépendance!

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

À ce lieu, En ce jour, À cette heure, Au nom du peuple togolais, Je proclame solennellement l'Indépendance du TOGO, Notre patrie. Et maintenant, Togolais et Togolaises, Allons , comme l'hymne national nous y convie, Allons tous ensemble bâtir la cité.

Sylvanus Olympio, extrait du discours de l'indépendance du Togo, 27 Avril 1960. Tweet

Direction Indépendance!

Ablodé Gbadja ! direction l’indépendance. Permettez-moi de prendre ainsi ce jour si précieux pour chaque togolais et togolaise. Oh Dieu seul sait à quel point j’adore mon pays. Et qu’il est le premier amour de ma vie. Yawa. Loin du protocole des vœux habituelles, je voudrais revenir sur mon parcours sur la terre de nos aïeux.

Direction indépendance !

Du haut de mes 25 ans, je peux dire que j’ai vécu pratiquement la moitié de « l’indépendance » de mon chéri. Mon enfance avec lui était plutôt joyeux. Une école où j’avais des amis et des maîtres et professeurs formidables, un hôpital où mes parents m’emmenait quand je n’allais pas bien, une famille unie, que pouvais-je demander de plus ? Puis je grandissais et la réalité se dessinait de plus en plus exactement comme une image qui devenait plus nette au fur et à mesure que l’on se rapprochait d’elle.

Direction indépendance !

La première désillusion est venue lorsque je voulais devenir archéologue et que l’on me disait « tu rêves trop ». La deuxième lorsque je voulais devenir pilote et l’on me fait comprendre que c’est trop cher et que même pour avoir une bourse il fallait connaître quelqu’un qui connait quelqu’un… la troisième : anesthésiste, inscription à la fac de médecine : illusion. Finalement j’ai commencé la fac de science, mais quatrième désillusion, Un parcours de combattant pour la toute jeune fille ignorante (à l’époque) que je suis. En passant, étant devenue trop grande pour aller chez mon pédiatre, je n’ai toujours pas trouvé d’hôpital fiable jusqu’à présent.

Direction indépendance !

J’aurais aimé parler de mon côté culturel mais j’en parlerais plutôt dans mon live sur ma page officielle Facebook à 20h si la connexion me le permet! hé oui!.

Direction indépendance !

J’ai changé de filière finalement, quitter mon chéri, mais l’amour étant plus fort, je suis revenue le retrouver. Et là j’ai encore été frappé. Six mois à la recherche d’un simple stage où je précisais même que je ne voulais pas être payé.

Direction indépendance !

Bon Dieu de Bon sang, qu’est ce que je l’aime mon chéri ! Je suis pourtant resté parce que je croyais… je crois en lui. Je sais qu’il a du potentiel. Je sais qu’il suffit juste de lui montrer la voie pour qu’il avance. Pour qu’il soit celui que j’ai connu quand on le louait à travers la marche républicaine.

L’Eternel bénisse le Togo et de ses enfants les conducteurs. Togolais fais monter de partout des clameurs à la gloire de notre cher Togo et célébrer sa beauté Forêts, monts, sites enchanteurs, Fleuves majestueux, Torrents prestigieux. Le sol merveilleux, prodigieux, répand bonheur et fécondité. Soyez béni ! Togo soyez heureux! Pays de nos aïeux !

Direction indépendance !

Oui, direction car on n’y est pas encore arrivé. La route est très longue, je commence par être fatigué. Mais je tiens le coup car je sais que mon chéri, mon Togo que j’ai décrit avec une très grande fierté me rendra encore plus fière de lui.

Car j’aurais :

  • Des hôpitaux dignes de valeur
  • Des écoles prestigieuses
  • Des routes à couper le souffle
  • Une ville dont la beauté fera rayonner toute l’Afrique
  • Une destination privilégiée
  • Un pays, mon pays, où il fera le mieux vivre au Monde.

Non, je ne rêve pas, car nous sommes réellement en mode « DIRECTION INDEPENDANCE ! ».

Alexandrine Hantz

Alexandrine Hantz

Rédactrice

Miss Yawa | Blogueuse mode & Culture | Présentatrice | Féministe 25.0 |Touche à tout | Freelance | Fan des aurores boréales | Bienvenue dans mon espace 5.0 !

Fermer le menu